Quel est le fonctionnement d’une fourche de moto ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram
Share on whatsapp

La fourche de moto est une pièce importante dans le fonctionnement de cette dernière. C’est en effet un organe indispensable à la moto. La fourche joue le rôle d’une liaison entre la roue et le sol. Cette dernière permet aussi de guider la roue de la moto. Il existe plusieurs types de fourches. Si vous voulez acheter une moto, les fourches sont une pièce à prendre en compte. Venez donc découvrir les différentes caractéristiques de la fourche.

Quel est le rôle de la fourche de moto ?

Elle permet le maintien en place de la roue avant, pour que la moto puisse rouler sur le sol. Elle permet aussi d’amortir le choc de la roue et de garantir de ce fait un bon freinage. C’est donc un élément qui par la fonction qu’il exerce sur la moto assure une durée de vie plus longue à votre moteur. La fourche sert aussi comme moyen de suspension, qui offre un meilleur confort au conducteur.

Comment fonctionne la fourche d’une moto ?

Les fonctions de la fourche sont la suspension et l’amortissement. La suspension fonctionne grâce à un ressort qui, lorsque la moto rencontre une bosse ou un dos d’âne, se comprime pour absorber le choc. Puis il revient à sa taille initiale en absorbant ¾ de l’énergie qui se transmet sous forme de balancement. On connaît deux sortes de ressorts :

  • Ressort à pas constant ;
  • Ressors à pas progressif.

L’amortissement s’effectue grâce à l’huile. Néfastes pour la tenue lors des longs trajets, les oscillations doivent être compensées, et c’est l’hydraulique qui se chargera de le freiner en absorbant l’énergie qui a été stockée par les ressorts. La compensation se fait grâce à l’huile qui circule dans un tube, le tube contient une tige coulisse avec un clapet situé à son extrémité. Le clapet a pour rôle de ralentir le passage de l’huile entre les deux parties supérieures et inférieures.

Quels sont les différents types de fourches de moto ?

Il existe quatre types de fourches :

  • Fourche classique ;
  • Fourche inversée ;
  • Fourche à cartouche ;
  • Fourche à parallélogramme.

Chacune des fourches se caractérise par une morphologie différente. La fourche classique est la plus ancienne des fourches. Elle se compose de deux parties semblables des deux côtés de la roue et d’autres pièces, tels qu’un tube plongeur, un fourreau, un ressort, un joint spi, de l’huile, et enfin un système hydrologique. La fourche classique a l’avantage d’être facile à utiliser, elle est également compatible avec 80 % des motos de série actuelle. Cependant, cette dernière n’est pas très solide pour les motos sportives actuelles et pour les terrains intenses (piste, cross, super cross.). La fourche inversée a le même mode de fonctionnement que la fourche classique, la seule différence est que les tubes sont inversés. Ce type de fourche est utilisé dans les motos sportives. La fourche à cartouche est semblable à la fourche classique et la fourche inversée, mais son huile est stockée dans une cartouche qui se trouve à l’intérieur de la fourche. La cartouche se compose d’un piston à compression, et d’un piston à détente. Ce mécanisme permet de faciliter le réglage en compression et en détente, ce qui est avantageux comparé aux autres fourches. Les fourches à cartouches sont souvent utilisées sur les motos sportives, sur les grosses GT et sur les tout-terrains. La fourche à parallélogramme est un modèle assez récent. Elle se compose de deux fourches, une à gauche qui est fixe et l’autre à droite qui est mobile. Les deux sont reliés par une pièce mobile qui permet aux fourches d’effectuer un mouvement de bas en haut. Elle se compose également de ressorts situés sous le té de fourche supérieur, et qui ont pour mission de contrôler la détente.

Bobi

Bobi

J'adore la moto, à vrais dire, je suis tombé dedans tout petit.
Je roule en Iron 1200

Découvre également: