Réglage suspension moto : quelques conseils utiles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram
Share on whatsapp

Les suspensions servent à maintenir la moto en équilibre. En fonction de leur réglage, elles offrent une assiette plus ou moins favorable à la bécane. Il est important de savoir régler ses suspensions pour une meilleure conduite. Tu ne sais pas comment t'y prendre ? Voici quelques conseils utiles pour le réglage des suspensions de ta moto.

Quand faut-il régler la suspension d’une moto ?

Les suspensions assurent le fait que les roues touchent la chaussée. Grâce à leur activité, la moto est en contact permanent avec le sol. Lorsque tu passes sur une bosse, tu atterris facilement. On retrouve les suspensions à l’avant et à l’arrière des engins. Elles sont composées de ressorts et d’un système hydraulique. L’ensemble relie la roue au guidon à l’avant ou au siège à l’arrière.

Les ressorts permettent de réduire la force encaissée pendant un choc encaissé par la bécane à chaque atterrissage. Le système hydraulique quant à lui maintient et redonne son équilibre à la moto. Lorsqu'une suspension est en mauvais état ou mal réglée, tu peux t'exposer à de grands risques. Dès lors, il faut changer le réglage de l’amortisseur pour être à l’abri d’éventuels dangers. Tu peux également régler les suspensions lorsque la motocyclette n’a pas une bonne assiette.

Comment régler la suspension d’une moto ?

Mécaniquement, il y a trois différents réglages à effectuer pour ajuster la suspension d’une moto.

La précharge

La précharge est le réglage des ressorts. Elle permet de resserrer ou de relâcher les ressorts afin de réajuster leurs ténacités. Notez que lorsqu’ils sont trop desserrés, ils deviennent trop élastiques. Dans ce cas, la bécane décolle à chaque élévation de terrain. Par contre, si les ressorts sont trop comprimés, la moto aura du mal à se lever. Elle subira beaucoup plus les impacts des chocs, tu n’en seras pas non plus épargné.

Fais recours au manuel technique de la moto pour régler la précharge. Les engins n’étant pas toujours dotés du même système, il est préférable de consulter les instructions du constructeur.

La compression

Ce réglage concerne le système hydraulique. Ce dernier fonctionne grâce un cylindre (ou vanne) contenant du liquide hydraulique (l’huile pour certaines motos). Lorsque la suspension (piston) se condense, le cylindre s’ouvre pour laisser passer une pression d’huile. L’ensemble du système agit comme un stabilisateur. L’huile revient ensuite dans le cylindre qui se referme. Par ricochet, ce qui provoque le relâchement du piston.

En réglant la compression, j'ajuste la vitesse à laquelle l’huile se libère. Cela permet d’éviter un relâchement trop brusque ou trop lent de l’amortisseur. Pour régler la compression, je dois juste réajuster l’ouverture de la vanne à l’aide d’une vis conçue pour cet effet. Retiens que plus la vis est serrée, plus le cylindre sera fermé, et plus la suspension sera nette. Toutefois, tâche de ne pas trop la serrer. À l’inverse, plus la vis est trop desserrée, plus l’ouverture de la vanne sera grande, plus l’amortisseur sera inerte.

La détente

Ici aussi, tu dois jouer sur un système hydraulique, une vis et un cylindre. La détente permet de contrôler la vitesse à laquelle la suspension revient dans sa position initiale après un choc. On parle encore du retour de force. Plus la vis est ferme, plus la suspension sera serrée et aura du mal à revenir à l’initiale.

Par contre, moins elle sera serrée, plus vite elle reviendra à sa position de départ. Pour permettre à la suspension d’encaisser et d’enchaîner efficacement les chocs, il est préférable de relâcher la vis mais pas trop.

Détecter une suspension mal ajustée

Tiens-toi sur l’un des côtés de la moto tout en la maintenant en équilibre. Appuie de façon répétitive le réservoir pour apprécier. Si la partie avant se relâche plus vite que la partie arrière, alors il faudra réajuster la suspension à l’arrière et vice versa.

Pour finir, la suspension offre à la moto un parfait équilibre et une résistance aux chocs. Il procure également confort au conducteur. Il est indispensable de savoir repérer une mauvaise suspension et de pouvoir la réajuster. Le manuel technique du constructeur te sera très utile.

Bobi

Bobi

J'adore la moto, à vrais dire, je suis tombé dedans tout petit.
Je roule en Iron 1200

Découvre également: